Les Amis de Saint François de Sales et de Notre Dame de Fatima
  Site d'information catholique : audiogrammes, livres, bulletins


En cette crise de l’Église… gardons la Foi

En cette crise de l’Église… gardons la Foi (Extraits d’une conférence de S.E. Mgr Marcel Lefebvre, donnée à Brest, le 17 janvier 1973)

Introduction « …elle peut donc apporter à beaucoup d’âmes un rayon de lumière qui les éclairera dans le trouble actuel et qui leur redonnera, avec l’espérance, le courage de REPRENDRE la lutte pour la DÉFENSE DE LA FOI » …Eh bien j’en arrive maintenant aux causes de cette crise. Et là, j’espère ne pas vous émouvoir, ne pas vous scandaliser ; mais personnellement je ne peux pas ne pas vous dire ce qui me semble évident, ce qui me crève les yeux. La cause prochaine – je dis bien, prochaine – de la crise dans laquelle nous nous trouvons, c’est le Concile. Je ne dis pas que c’est l’interprétation du Concile, comme on le dit trop facilement. C’est trop aisé à dire : ne touchez pas au Concile, c’est son interprétation, mais ce n’est pas le Concile. Je vous dit : c’est le Concile ! Pourquoi ?… Mais comment ?… Vous allez contre l’infaillibilité de l’Église… du Saint Père. Cela a tout de même été signé par le pape, par 2000 évêques…

Oui ! Mais ce Concile est un concile pastoral… les Papes eux-mêmes, Jean XXIII, Paul VI, ont pris le soin de dire : « Nous ne faisons pas un concile dogmatique… nous faisons un concile pastoral. » Et c’est précisément parce que le concile a été pastoral qu’il a pu être envahi par les forces modernistes, il ne faut pas l’oublierEt comment… cette prise de possession du Concile par les esprits modernistes a-t-elle pu se faire ? Eh bien, je puis vous citer deux faits : le changement des membres des commissions et le renvoi de tous les schémas de la préparation du Concile…

Si bien que toute la préparation… pour le Concile a été réduite à néant en l’espace d’un instant. Plus un schémas, plus rien ! Nous étions réunis sans rien devant nous, aucun ordre du jour… Nous aurions dû, normalement, suspendre nos travaux… Mais non… à toute vitesse, les commissions ont préparé de nouveaux schémas…

Les commissions avaient le droit de nommer des sous-commissions… et ont y retrouvait Schillebeckxs, Congar, Rahner, Hans Kung et les autres, qui ont inspiré tous les schémas du Concile.… Leurs objectifs… la Collégialité, l’Œcuménisme et la Liberté religieuse… Le reste leur importait peu… Eh bien, on va faire un petit schémas sur les prêtres, cela va les consoler. Mais d’aucune importance dans le Concile, cela a été adopté tout de suite, pas de difficultés…

Si le pape avait dit de faire un concile dogmatique, le Saint esprit aurait été engagé et ces choses-là n’auraient pas pu se faire ; il aurait fait tomber UNE BOMBE ATOMIQUE sur Saint Pierre… que sais-je… mais c’était impossible. Mais dans le cas actuel… nous devons protéger notre foi… L’heure est aux héros. Ceux qui veulent garder leur fois doivent être des héros. Ils seront PERSÉCUTÉS, ils seront CONTREDITS… [DONC ILS NE SERONT PAS “RECONNUS” PAR LES CONCILIAIRES] C’est une histoire de martyrs. » [On retrouve la même tactique : « …on va faire l’Année du sacerdoce… »]





Dans cette rubrique
vous trouverez :